DUNKERQUE – USLG : Les Tangos s’offrent un beau cadeau de Noël

On savait que ce déplacement en terre nordiste s’annonçait périlleux et l’explosion de joie des Tangos à la fin du match laisse mesurer la pression qui régnait sur leurs épaules. En effet, une défaite les aurait fait décrocher du duo de tête et aurait vu s’éloigner les objectifs de début de saison. Grâce à un courage sans commune mesure et un sang froid dans les moments déterminants de la rencontre, nos joueuses remportent le match 64-74 face à Dunkerque, une victoire ô combien méritée pour un groupe qui aura une nouvelle fois souffert d’un manque de rotation.

Dans le premier quart, les Tangos prenaient le match par le bon bout pour compter jusqu’à 13 points d’avance (5-18) au bout de sept minutes de jeu. Les nordistes réagissaient pour réduire l’écart avant la fin de la période et limitaient les dégâts 12-20 avant le deuxième acte.

Dans ce deuxième quart-temps, les deux équipes se rendaient coup pour coup, Dace Pierre-Joseph inscrivait 9 points dans cette période et malgré une belle résistance des Tangos, deux paniers primés coup sur coup de De Colo remettaient les deux équipes à égalité (32-32, 19e). Nos joueuses reprenaient tout de même les devants en fin de période, 36-39 à la mi-temps.

En début de deuxième mi-temps, les Tangos accéléraient de nouveau pour reprendre neuf points d’avance avant les dunkerquoises ne recollent au score (50-51, 28e). Il faut alors toute la vista de Sabrine Bouzenna pour redonner un petit matelas d’avance à nos joueuses qui menaient 52-59 à la 30e.

Le dernier acte fut un mano à mano permanent où les locales revenaient une nouvelle fois à un point des Tangos à la 36e avant que celles-ci ne prennent définitivement le large pour aller chercher un succès avec courage et maitrise et qui va faire un bien fou au moral du groupe dans l’optique d’une deuxième partie de saison qui pourrait nous révéler de belles promesses.

Le Bilan de la première phase :

8 victoires / 3 défaites. Si celui n’est pas parfait, il n’en reste pas moins de très bonne facture avec une solidité à domicile affirmée dès le premier match de la saison au COSEC où Aulnoye a mordu la poussière dans une victoire 85-59 des Tangos. Les trois défaites reflètent quant à elles une certaine inconstance de nos joueuses loin de leurs bases.

Meilleure défense de la poule à la mi-saison avec une moyenne de 56,4 points encaissés par match, les Tangos affichent une véritable solidité de ce côté du terrain. A contrario, elles ne marquent « que » 64,4 points par match ce qui en fait seulement la sixième attaque de la poule B de Nationale 1 Féminine. Un point que les joueuses et le staff cherchent à corriger pour faire évoluer cette statistique dans le bon sens en deuxième partie de saison. Mais ne dit-on pas que si l’attaque fait gagner des matchs, la défense fait gagner le championnat ?

Bien calées à la troisième place du classement, les oranges comptent deux victoires de retard sur le duo Aulnoye/Geispolsheim et deux victoires d’avance sur Sceaux quatrième au classement. Qualifiées pour la première fois depuis trois ans en 16e de finale du Trophée Coupe de France, les Tangos pourront, cette fois ci, compter sur cette compétition pour espérer prendre un voire deux points supplémentaires en championnat au contraire de Geispolsheim déjà éliminé.

Une chose est sûre, nous ne sommes pas au bout de nos surprises… Rendez-vous en 2018, dès le samedi 13 janvier pour la réception de Calais au COSEC de la Saillanderie.

Un commentaire

Raillon

Bon et juste résumé de cette inestimable victoire à Dunkerque . On pourra noter aussi le soutien inconditionnel des 4 supporters chauffeurs qui n’ont pas hésiter à donner de la voix .
Bravos à nos filles pour le plaisir donné à nos supporters et à nos partenaires .
Vivement l’année prochaine .

Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *