CFBB – USLG : Le piège est évité

Samedi après-midi, au cœur du parc de Vincennes à l’INSEP, nos joueuses ont eu toutes les peines du monde à se défaire d’une jeune mais non moins talentueuse équipe du Centre Fédéral. Une victoire 41-55 qui nous permet de passer à la 4ème place au classement et d’accrocher un quatrième succès de suite en 2017.

Au cour du 1er quart-temps, on sent que la partie risque d’être compliqué, en panne totale sur le plan offensif avec seulement 6 points inscrits dans les dix premières minutes, les tangos sont menées 10-6 et se retrouve à courir après le score.

Les choses ne s’arrangent guère dans le 2ème quart-temps, les jeunes espoirs françaises bougent nos filles laissant les quelques supporters présent de marbre devant le spectacle et le visage affiché. 27-21 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, nul doute que les mots du coach Yann Volmier ont dû s’avérer payant car c’est avec un tout autre visage que les oranges reviennent sur le terrain. Les intentions offensives et défensives sont bien meilleures et le score du 3ème quart-temps est sans appel, 7-18 ! Les joueuses reprennent les devant de la partie 34-39 à la 30ème, sans pour autant se détacher de cette accrocheuse équipe du CFBB portée par le duo Fauthoux – Chery (14 points chacune samedi).

Cette méfiance se confirme car tout au long du 4ème acte, c’est un mano à mano entre les deux équipes et nos joueuses voient revenir les locales à 2 petits points à 5 minutes de la fin de la rencontre, moment choisi par Katrin Chiemeka pour faire la différence et mettre son équipe à l’abri. Elle fait passer l’écart à +8 à la 38ème avant que Rayte’a Long d’un tir primé sur le buzzer n’élargisse quelque peu le score final, 41-55 !

Le piège fédéral est évité et c’est bien là l’essentiel comme le confirmera Yann Volmier à la fin de la rencontre :

C’est un grand ouf de soulagement, le piège est évité grâce à une grosse 2ème mi-temps où nous ne concédons que 14 points. La série continue et la 1ère étape sera de bien récupérer avant de préparer la venue de Charnay qui s’annonce comme un gros combat lorsque l’on regarde l’ampleur de sa victoire face à Ifs. Il s’agira de relever ce défi dans un COSEC en fusion.