USLG – ASA Sceaux: Une belle affiche au programme

Les deux derniers matchs de championnat n’ont pas eu le résultat escompté avec deux défaites face au Poinçonnet (68-70) en trophée Coupe de France et à Sannois St Gratien samedi dernier (67-59). Cette dernière prestation a d’ailleurs laissé un goût amer quant aux défaillances défensives et offensives affichées. Samedi, c’est donc l’équipe de Sceaux qui se présente au COSEC de la Saillanderie où la victoire sera encore difficile à aller chercher mais où l’on compte sur la capacité des Tangos à rebondir pour renouer avec le succès devant son public car la course à la phase finale n’est pas encore finie et beaucoup de choses peuvent encore se passer lors de ces cinq derniers matchs de la saison.

L’adversaire du week-end : ASA Sceaux

Les franciliennes de l’ASA Sceaux font un parcours remarquable pour un promu cette saison avec un bilan provisoire de onze victoires pour six défaites, ce qui les place à la quatrième position au classement de la poule B à une longueur des Tangos. Entrainée par un coach renommé en la personne de Chris Singleton, également commentateur NBA sur la chaine BeIn Sport, l’équipe de Sceaux possède de solides arguments avec des joueuses expérimentées comme Anita Mezaros, Stephanie Cailleux ou encore Anais Jomby. Les Tangos en ont fait l’amer expérience en s’inclinant 63-58 au match aller en région parisienne. La méfiance est de mise d’autant plus que cette équipe reste sur deux victoires consécutives face à Sannois St Gratien et à Calais samedi dernier sur le score de 49-90.

Du côté des Tangos

Rebondir, tel a été le mot d’ordre du côté des joueuses et du staff cette semaine. Personne ne s’est caché pour assumer la défaite à Sannois St Gratien samedi dernier et Didier Godefroy nous livre l’état d’esprit dans lequel se trouve le groupe avant d’affronter Sceaux.

Si il y a quelque chose qui doit nous caractériser, c’est bien l’idée d’être capable de rebondir. Bien évidemment, on a assumé pleinement le fait d’être passé à côté de notre sujet à Sannois notamment en terme de cohérence défensive collective. Le groupe a bien réagi et a bien travaillé toute la semaine, il s’est senti particulièrement concerné pour la suite des événements. Maintenant, j’espère que cela ne va pas être que des mots et qu’on va le voir sur le terrain.

Côté infirmerie, seule Johanna Joseph est toujours absente et en saura un peu plus la semaine prochaine sur son délai de reprise. Désirée Bakabadio a été ménagée en début de semaine mais elle a pu reprendre l’entrainement en milieu de semaine et sa légère blessure à la cheville est derrière elle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *